VOUS PROPOSE UN ENSEIGNEMENT MÉDICAL CENTRÉ SUR L'AIGU

L'INSTITUT HOMÉOPATHIQUE FRANCE SEPTENTRION

Accueil Remonter LE PRESIDENT LIENS UTILES ESH2

L'Institut Homéopathique France Septentrion est affilié à la
F.F.S.H (Fédération Française des Sociétés d'Homéopathie)

L'I.H.F.S  a maintenant une "Déclaration d'activité enregistrée sous le numéro 31 59 07184 59
auprès du préfet de la Région Nord pas de Calais.

Cet enregistrement ne vaut pas agrément de l'Etat."

 

Les médecins  peuvent demander une prise en charge de la formation HH ou Master auprès du FAF-PM
(à condition de ne pas avoir déduit ces mêmes frais de leurs impôts - on ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre, c'est l'un ou l'autre)
.

Marche à suivre :  Adresser dans les 30 jours suivant le dernier cours (indiqué sur le programme) :

 1 une facture acquittée de la formation, nominative  

2  le programme de la formation 

3  une attestation de présence aux cours

4   et enfin le formulaire PECI à remplir cette fois par le médecin et téléchargeable sur le site  http://www.fafpm.org/ 

Le but de l'enseignement est de fournir les outils pour appréhender, connaître et pratiquer une médecine globale et humaniste et donner sens et cohérence à notre approche du vivant. Le patient est au centre de cette démarche.

Création d'un enseignement en préinatalogie. Voir programme et conditions en page perinatalogie

Retrouver une interview du Dr Marc Barrault sur France Bleu Nord : homéopathie

Les tarifs pour l'année prochaine ont changé ainsi que l'intitulé des formations:

L'habilitation est remplacée par: FORMATION INITIATION HOMEOPATHIQUE (F.I.H) 
L'enseignement supérieur en homéopathie est remplacé par: FORMATION SUPERIEURE EN HOMEOPATHIE (F.S.H.)
Périnatalogie devient : HOMEOPATHIE EN PERINATALOGIE (PERINAT)

 

 

[En construction]

Plan du site

Accueil

Le président

Liens utiles

Habilitation

F.I.H

F.S.H.

PERINAT.

Programmes

Lieu des cours

Inscription

Enseignants

MASTER

ESH1

ESH2

perinatalogie

FMCH

 

 

 

FORMATION MEDICALE HOMEOPATHIQUE

Mardi 20 Octobre 2009

Jean-Marie LANDOUZY

LA RHUMATOLOGIE

 

Après une brève révision des médicaments classiques, je vous invite à découvrir ou à redécouvrir des « petits » médicaments ou des nouvelles prescriptions à ajouter aux classiques prescrits habituellement.

Je vous les présente par ordre alphabétique.

RHUMATOLOGIE

      Spécialité qui traite des maladies des différentes structures anatomiques de l'appareil locomoteur et des maladies à point de départ vasculaire, osseux et nerveux dont la tonalité douloureuse les rapprochent des affections rhumatismales

PATHOLOGIES RUMATOLOGIQUES

      Ces affections rhumatismales se classent en arthrites et arthroses.

      Maladies inflammatoires : Polyarthrite rhumatoïde, spondylarthrite ankylosante, lupus érythémateux disséminé - etc., en général d'origine autoimmune

      Maladies d'origines infectieuses : Arthrite septique, Spondylodiscite

      Maladies du squelette : arthrose, ostéoporose, ...

      Maladies d'origine néoplasique : tumeurs bénignes et malignes

      maladies d'origine métaboliques : goutte, chondrocalcinose articulaire...

      maladies d'origine dysplasique...

      autres maladies touchant les articulations, comme par exemple l'Algoneurodystrophie...

GRANDS MEDICAMENTS

       Natrum Sulf : Enraidissement chez un sujet gras de comportement lent et apathique

       Thuya  : sycotique Névralgies, cénesthésies

       Causticum : Raideur prédomine crampes de l’écrivain - Coxarthrose avec douleurs de luxation

       Sulfur : psorique, poussées inflammatoires,

       Sulfur Iodatum : poussées inflammatoires arthrosiques

       Calcarea Carb. : Le carbonique avec tebndance à la déminéralisation

       Medhorrinum : Rhumatisme dégénératif et/ou inflammatoire, Localisation aux grosses articulations

       Kalium Carb. : arthrose des membres pelviens

       Calcarea Fluorica : arthrose avec ostéophytose

       Radium Bromatum : Douleurs cervicales, faiblesse lombaire

       Tuberculinum Résid : Arthrose progressive

 

ACTEA RACEMOSA : Pour des douleurs musculaires fulgurantes avec une localisation élective à la tête, au dos à la poitrine. C'est un remède de torticolis.

ACTEA SPICATA : Ce médicament une indication pour les petites articulations des mains et du poignet. On le conseillera dans les arthroses des mains, des doigts des orteils et surtout lorsque l'articulation est  rouge, enflée. Il faut le comparer avec CAULOPHYLLUM dans son indication.

AESCLEPIAS TUBEROSA : (la racine à pleurésie) Pour les cartilages et tissus péri articulaires intercostaux < par le toucher,  la pression et le temps froid > repos

AGARICUS : Sensation d'aiguilles de glace un peu partout notamment le long du rachis qui est sensible au toucher avec une tension de la région inguinale.

ALIUM SATIVUM : L'ail  dans les douleurs de la hanche et spécialement du muscle psoas iliaque. Le sujet peut mobiliser sa hanche sans douleur s'il s’aide de la main.

AMMONIUM MURIATICUM : Raideur et sensation de contractions, d’engourdissement du poignet

ANGUSTURA :  Draineur du rhumatisant avec contractures chez un lutéïque

ARANEA : On notera la sensation d'augmentation de volume de certaines parties du corps en particulier des mains mais aussi de la tête de la face. Une sensation de froid glacial dans les os, surtout le calcanéum. Mais aussi une sensation d'engourdissement dans le territoire du nerf cubital. Il existe pour ce médicament une sensibilité importante à l'humidité sous toutes ses formes.

ASA FOETIDA : L’ase fétide trouve ici une indication dans les douleurs osseuses. Douleurs du dedans en dehors avec engourdissement et hypersensibilité au toucher. On trouvera aussi une inflammation du périoste, parfois une carie osseuse notamment sur les os propres du nez, les osselets de l'oreille, les os longs. (Aurum) Les douleurs sont aggravées au repos.

BADAGIA : Outre son indication pour les sensations de meurtrissures des muscles,  le tissu cellulaire, on retiendra les douleurs du genou en montant et en descendant les escaliers. Il sera bon de vérifier la liberté articulaire du genou en comparant, lorsque le genou légèrement fléchi, la rotation interne et la rotation externe. En général la douleur va se situer au niveau de l'interligne et fémoro- tibial du côté interne par rotation externe du tibia sur le fémur.

BELLIS PERENNIS : Courbature – meurtrissure. Type sensible : « la femme enceinte ».

BENZOÏCUM ACIDUM : Outre  son point d'impact sur l'arbre urinaire, ce médicament est un médicament des articulations. Il sera particulièrement utile dans les rhumatismes goûteux, mais aussi dans les tendinites et notamment celle du tendon d'Achille, du gros orteil et des genoux. L'indication que le sujet présente des urines » de cheval » renforce son indication.

CAULOPHYLLUM: Il est surprenant de retrouver ce grand médicament des organes génitaux féminins et de l'utérus en particulier pour traiter les petites articulations. Et pourtant son action sur ces petites articulations est indéniable. Poignées, doigts,  chevilles, orteils seront sensibles à ce médicament. Il faudra le comparer aux deux actea : spicata et racemosa. Le premier pour son action sur les petites articulations et l'autre pour sa complémentarité dans le traitement des problèmes gynécologiques de la femme.

CHLORAMPHENICOL : Il serait le nouveau Rhus Tox : action sur L3/L4/L5/S1

CICUTA : L'action de la ciguë vireuse sur le système nerveux central et spécialement le bulbe lui donne une indication particulière dans l'opisthotonos. Contracture des muscles cervicaux, spasme tonique et clonique des membres. Je noterai son indication aussi dans les effets post-traumatiques et pendant la dentition.

COBALTUM : Grand médicament du rachis lombaire. Surtout au niveau de la 12e dorsale et 1e   lombaire. Ces douleurs s'accompagnent d'une grande faiblesse des jambes des genoux avec une aggravation en position assise. Il sera amusant de constater que ce médicament est indiqué chez les patients aggravés par les excès sexuels.

FRANCISCEA : Il complètera Sulfur . On le trouve dans le poconeol n°4, avec une indication du poconeol pour le terrain cancérinique – fait partie des solanacées.

DIOSCOREA :  Douleurs déchirantes partant de la hanche < par mvt > repos

GUAÏACUM : Le tissu enraidi des articulations. Chaleur brûlante des articulations (colchicum), enflure et besoin de s’étirer.

GNAPHALLIUM : Douleurs lancinantes, l'indication de l'immortelle dans les douleurs névralgiques accompagnées d'engourdissement et de fourmillement est importante. Si à ces symptômes s'associe une diarrhée accompagnée de coliques se produisant spécialement le matin son indication s'en trouvera renforcée. On va donc le retrouver dans les rhumatismes, les névralgies : sciatique, cruralgie, et le rhumatisme chronique vertébral.

HEDEONIA PULEGIODES : (L’herbe de pouliot américain) Spécifique de la rizarthrose du pouce  et de la tendinite du tendon d’Achille – en 5ch 3/jour

HEKLA LAVA : grand remède des inflammations du périoste des caries osseuses mais aussi des exostoses. On retiendra son efficacité dans les problèmes de dents de sagesse (gonflement du maxillaire et menace d'abcès) dans les névralgies faciales pour extraction dentaire mais aussi dans les épines calcanéennes.

HELONIAS : lombo-sacralgie prémenstruelle

INDIGO :  Douleur située à la hanche

IRIS VERSICOLOR : Son action sur le tube digestif avec la dyspepsie acide et la diarrhée brûlante ainsi que les migraines ne doit pas faire oublier son action éventuelle lorsque s'associent  à ces symptômes la douleur de l'épaule droite ou de la hanche gauche.

JAKARANDA : Bien connu pour son action sur la gonorrhée, ce médicament peut être utile dans le rhumatisme consécutif à cette maladie qui atteindra le genou avec prédilection.

KALMIA : C'est le grand médicament du rhumatisant et du névralgique. Il présente quelques particularités notamment un erratisme rapide, une aggravation par le mouvement et une amélioration en mangeant. L'intensité des douleurs semble suivre la courbe du sommeil avec un maximum à 12:00. Il faut y penser dans des douleurs névralgiques importantes.

LACHNANTES : Le médicament du rhumatisme de la nuque et du torticolis. Son indication vient de ce que le malade à la tête penchée de côté et la redresser pour la tenir droit est impossible et douloureux. Il ne faudra pas oublier son efficacité dans la céphalée migraineuse, les accès de fièvre et l'irritation broncho-pulmonaire.

LEDUM PALUSTRE : Son action est particulièrement indiquée dans les rhumatismes aggravés par la chaleur locale est soulagée par le froid. Médicament de l'oeil au beurre noir, il sera indiqué dans le sud de traumatisme avec hémorragies capillaires. On retiendra son indication dans les articulations des pieds, les genoux, la hanche droite et l'épaule gauche. Une raideur douloureuse des lombes après avoir été assis.

LILIUM TIGRINUM : Congestion utero-pelvienne, lombalgie gynécologique.

LOBELIA : Grand remède chez les fumeurs il sera indiqué bien entendu dans les problèmes respiratoires mais il ne faut pas oublier son action sur la douleur profonde aiguë sacrum avec extrême sensibilité au moindre contact. La douleur oblige le malade se tenir penché en avant.

MANDRAGORA : Sciatique droite avec hyperesthésie

MIMOSA :  tennis elbow gauche

NATRUM CARBONICUM : Douleurs rhumatismales avec sensation de raccourcissement des tendons (causticum). Tendon d’Achille.

PARIS QUADRIFOLIA : Les indications de Paris sur la sensation d’yeux tirés en arrière ne doit pas faire oublier son indication dans les névralgies liées au problème médullaire.  Névralgies sont aiguës lancinantes s'accompagnent d'une sensation locale d'engourdissement avec troubles du toucher. On le retrouve dont les névralgies brachiales et les névralgies intercostales dont les douleurs s'irradient dans les bras. Le coccyx peut présenter des douleurs élançant et pulsatile avec une aggravation position assise. Les autres indications de ce remède sont la laryngite et le coryza, la dyspepsie et l'hyperosmie.

PALLADIUM : Il est le  platina de latéralité droite

PHYSOSTIGMA : Il a une action sur la transmission de l'influx nerveux aux muscles et sur les yeux (glaucome, myopie) on retiendra, selon certaines matières médicales, son indication dans les douleurs du creux poplité.

PHYTOLACCA : Les indications de phytolacca sont très importantes et ce soir nous allons le retenir pour son indication chez le rhumatisant. On le trouvera aussi dans les douleurs névralgiques ano-rectales, et sur les cicatrices à durée. Le rhumatisant est aggravé par les temps froids humides il présente des douleurs articulaires osseuses musculaires névralgiques souvent des sensations de décharges électriques irradiant dans tout le corps et changeant facilement de place.

PICRICUM ACIDUM : Il est donné dans certaines matières médicales pour le symptôme de sensation de faiblesse du dos et des membres inférieurs qui semblent fatigués, difficile à bouger, paralysé. Il y a une notion d'aggravation par l'effort mental. Tout cela peut s'accompagner d'une céphalée occipitale aggravée elle aussi par l'effort mental.

RANUNCULUS BULBOSUS : Douleurs intercostales. < par le toucher et au cours de l'inspiration

SENECIO : Lombalgie (anémie avec dysménorrhée)

SOLANUM MALACOXYLAN : comme HEKLA LAVA retiendra son indication dans les calcifications et notamment celle des épaules. Associé bien entendu à des médicaments complémentaires ayant pour indication les périarthrites de la scapulo-humérale.

STRONTIUM CARBONICUM : Gand médicament de l'hypertendu et du congestif cérébral il ne faut pas négliger son action dans les rhumatismes. Les névrites chez des sujets intolérants au froid et aux courants d'air aggravés par le mouvement et le toucher. Les douleurs rhumatismales de l'épaule droite, la sciatique avec une sensation de chaleur accompagnée d'enflure de la cheville et de crampe dans les mollets. On retrouvera aussi son action sur les entorses chroniques de la cheville.

TARAXACUM : Pour ce remède en note une alliance des dysfonctionnements hépatiques qui entraînent des problèmes circulatoires s'accompagnant de douleurs déchirantes dans les membres inférieurs. Il faudra accompagner ce traitement d'une hygiène alimentaire et d'un traitement de fond chez cet hépatique chronique.

TAXUS BACATA :  (l’if commun) en 6DH 3/jour Rhumatisme chronique avec sueurs nocturnes. Accompagnés de symptômes gastriques

TELLURIUM : Habituellement prescrit pour des problèmes d'oreilles et de peau on le retiendra pour son indication d'irritation spinale chronique ou consécutive à un traumatisme.  La colonne vertébrale est très sensible au toucher surtout de C7 à D5 et au sacrum. Le malade ne peut rester couché sur le dos.

VALERIANA : L'herbe à chats réputée pour son action sur l'excitation nerveuse avec agitation  on l’utilisera dans les algies rhumatoïdes de la femme nerveuse.  Les douleurs apparaissent brusquement et disparaissent de même, avec les tressaillements musculaires. il y a une notion d'aggravation par l'immobilité et d'amélioration par le mouvement. On retiendra que dans la sciatique, la flexion du membre est douloureuse.

VIBURNUM OPULUS :  Lombalgie avec dysménorrhée et dysurie

VIOLA  ODORATA : Son action sur les douleurs rhumatismales se situe en particulier au niveau des os du carpe et du métacarpe  droits ainsi que sur les douleurs du deltoïde droit. Voir SANGUINARIA.

VISCUM ALBUM : On le prescrira dans les douleurs rhumatismales chroniques déchirantes. < parle mouvement. Asthme avec rhumatismes.

LA TROUSSE EN AIGU

  1. Aconit 9 ch: Douleurs intolérables et pathologies suite à une coup de froid.
  2. Aesculus hyppocastanum 6DH ou 5 ch (le marron d’inde): douleurs sacro-iliaques (hémorrïdes)
  3. Apis mellifica  9 ch : Phénomènes inflammatoires avec œdème et douleurs piquantes et brûlantes > par le froid
  4. Arnica 9 ch : traumatismes et conséquences des excès musculaires.
  5. Belladona 5 – 7 ch: syndrome inflammatoire douleur rougeur chaleur
  6. Bryonia 5 – 7 ch : algies articulaires < par le mouvement > par le repos et la pression
  7. Causticum 9 ch : contractures musculaires et tendineuses – arthralgies par ankylose et enraidissement – cervicalgies, dorsalgies et lombalgies
  8. Chamomilla 5 – 9 ch :Douleurs intolérables pour le sujet
  9. Colocynthis  9ch :Douleurs spasmodiques > plié en deux

Cuprum metallicum 9 ch :Spasmes et crampes des muscles lisses et stiés.

Hypericum perforatum 15 ch :Tous les traumatismes du système nerveux.

Magnesia phosphorica 9ch :Névralgies et douleurs spasmodiques, crampoïdes.

Nux Vomica 9ch : Douleurs intolérables pour un lumbago intense, ne peut se retourner dans le lit.

 Rhus Toxicodendron 15ch :Entorses, luxations raideurs articulaires courbatures, meurtrissures, suite d’exercices violents et > par le mouvement.

Pour terminer Marc nous propose une classification par localisation qui est intéressante.

 

 

Dufilho - Rhumatisme - 1.jpg

Dufilho - Rhumatisme - 2.jpg

Dufilho - Rhumatisme - 3.jpg

Dufilho - Rhumatisme - 4.jpg

 

Je terminerai ici ma petite excursion dans les remèdes qui n'ont pas habituellement la vedette dans les problèmes de rhumatologie.

La prescription associée de ses remèdes aux grands remèdes prescrits  habituellement peut  certainement améliorer  nos patients et nos résultats.

Je vous remercie de votre attention et je souhaite une bonne fin de soirée.

 

 

Pour toutes informations complémentaire, contactez :

INSTITUT HOMEOPATHIQUE FRANCE SEPTENTRION
677bis, avenue de la République 59800 LILLE
Tél : 03-20-74-11-11

Pour éviter les spams nous n'avons pas établi de lien direct avec cette adresse mail. Merci de la recopier dans votre messagerie

Internet : marcbarrault@wanadoo.fr


Copyright © 2007 INSTITUT HOMEOPATHIQUE FRANCE SEPTENTRION
Dernière modification : 07 mars 2019